Skip to main content

You are here

Fiche pays Corée du Sud

Corée du Sud

Intitulé officiel du pays : République de Corée
Capitale : Séoul
Superficie : 99 274 km²
Population : 50 millions d'habitants
Peuples et ethnies : Coréens, quelques russes et japonais
Langues : coréen
Religions : Bouddhisme
Institutions politiques : République
Président : Park Geun-hye
Monnaie : le Won
Partitation de la Corée : 11 Février 1945


Histoire

Les premiers habitats humains sont apparus il y a un demi-million d'années en Corée. Le premier royaume (ancien Joseon), fut fondé en 2333 avant JC. Au Ier siècle avant JC, trois royaumes: Baekje, Goguryeo et Silla se partageaient la péninsule coréenne ainsi que la Mandchourie chinoise.

C'est pourquoi la période allant de - 58 avant JC à 668 après JC est nommée "l'époque des trois royaumes". Silla finit par conquérir ses deux rivaux en 668 et 660. Il unifia pour la première fois la péninsule en 676. La période du grand Silla unifié, qui s'étend de 676 à 935, fut l'âge d'or de la culture coréenne. L'art bouddhique y connut un essor remarquable.
En parallèle, se développa le royaume de Balhae, qui étendit son territoire au delà de Goguryeo. Cette époque des deux royaumes, appelée l'époque Nord et Sud, se termina en 935 pour le Grand Silla et en 926 pour Balhae.
La dynastie suivante, Goryeo (918 - 1392), établit un régime aristocratique au sein duquel le bouddhisme devint la religion d'état. Le nom de "Corée" est d'ailleurs dérivé de "Goryeo".
La dynastie Joseon (1392 - 1910) fut la dernière dynastie coréenne. Elle adopta comme doctrine officielle le confucianisme et entreprit des réformes économiques et politiques. Culturellement, le pays connut une grande évolution avec l'épanouissement de la littérature.

L'invention de l'alphabet coréen, le Hangeul, en 1443, marqua un point significatif de cette ère culturelle.
Hanyang, aujourd'hui appelée Séoul, fut désigné comme capitale de Joseon en 1394. Les palais et les portes de cette période sont toujours présent dans Séoul aujourd'hui. L'occupation japonaise, en 1910, mit fin à la dynastie Joseon.
La colonisation dura 35 ans, jusqu'au 15 Août 1945, date à laquelle les japonais capitulèrent après les bombes atomiques d'Hiroshima et Nagasaki. Après que les japonais se furent retirés de la péninsule, le pays fut divisé en deux entités: la Corée démocratique au Sud et la Corée communiste au Nord.

Trois ans plus tard, le gouvernement de la république de Corée fut proclamé. La guerre de Corée débuta en 1950 par une attaque surprise du Nord sur le Sud. Cette guerre dura trois ans, jusqu'à la signature d'un armistice en 1953.
Les efforts de reconstruction d'après guerre menèrent la Corée du Sud à la prospérité et à la stabilité. En 1988, Séoul accueillit les jeux olympiques. En Septembre 1991, les deux Corée furent admises conjointement aux Nations Unies. En Juin 2000, un sommet historique entre les dirigeants du Sud et du Nord eut lieu à Pyongyang, la capitale du Nord.
Néanmoins, les relations entre les deux Corée sont extrêment tendues. La DMZ, zone démilitarisée, est une frontière infranchissable, qui les sépare depuis plus de 50 ans.


Géographie de la Corée du Sud

La péninsule coréenne se situe à l'extrémité Est du continent asiatique. Elle s'étire sur 1000 km et atteint 216 km dans sa partie la plus étroite. La Corée est un des pays les plus motagneux du monde avec des montagnes qui couvrent les trois-quarts de son territoire. Sur la côte Est, les montagnes de calcaire et de granite tombent à pic dans la mer. Alors qu'à l'ouest et au sud, les versants descendent en pente douce vers les plaines côtières, surnommées "greniers à riz" de la Corée.


Economie en Corée du Sud

La Corée du Sud fait partie des dragons asiatiques. Elle a connu une phase spectaculaire de croissance et d’intégration dans l’économie mondiale moderne. Dans les années 1960, son PIB par habitant était comparable à celui des pays les plus pauvres de l’Afrique et de l’Asie. En 2007, son PIB par habitant la place loin devant le Portugal, et légèrement inférieur à l'Espagne, pays membres de l'Union européenne.En 2008, la Corée du Sud est devenue la 13ème puissance économique mondiale avec un PIB de 1 024 milliards de dollars américain. Au niveau des échanges, en 2007, il s'agit de la 11ème et 13ème puissance commerciale mondiale respectivement en termes d'exportation et d'importation de marchandises. Si l'on exclut les échanges intra-Union Européenne, la Corée du Sud devient respectivement la 6ème et la 7ème puissance exportatrice et importatrice de biens.
Ce succès, à la fin des années 1980, a été obtenu grâce un régime de liens étroits entre le gouvernement et le monde des affaires, prévoyant notamment un système de crédit dirigé, des restrictions sur les importations, le financement de certaines industries. Il s’explique aussi par une très importante quantité de travail. Le gouvernement a favorisé l’importation de matières premières et de technologie aux dépens des biens de consommation et a encouragé l’épargne et l’investissement au détriment de la consommation.
Ayant fait le choix d’un modèle d’économie tournée vers les exportations, la Corée du Sud, qui s'est longtemps concentrée sur le marché nord-américain, a récemment diversifié ses partenariats commerciaux. En 2007, la Corée du Sud est devenu le troisième pays fournisseur de la Chine, à hauteur de 10,9 % de l'importation totale, après le Japon et l'Union européenne.
La Corée du Sud fait partie de la Coopération Économique Asie Pacifique(APEC), de l'ASEAN+3 incluant les pays membres de l'ASEAN ainsi que la Chine, le Japon et la Corée du Sud, et du G20.


Le climat

La Corée fait partie de la zone tempérée et connait quatre saisons bien distinctes. Le Printemps commence fin Mars-début Avril avec les arbres qui fleurissent à nouveau. De Mars à Mai, le temps est clément. L'été est chaud et humide. La végétation devient alors luxuriante. Il existe une saison des pluies qui débute vers fin Juin pour se terminer vers mi-Juillet. Avec l'arrivée de l'automne, fin Septembre, les vents continentaux forment un climat clair et sec, ce qui en fait la période la plus agréable pour voyager, d'autant que mi-Octobre, les feuilles des arbres rougissent, ce qui donne de beaux panoramas. L'hiver est froid et sec avec parfois des chutes de neige.


La religion

La liberté de culte est garantie en Corée du Sud. Les religions principales sont le bouddhisme, le confucianisme et le chamanisme. Elles ont joué un rôle important dans le développement culturel et social du pays. Le christianisme, introduit à la fin du XVIIIème siècle, attire de plus en plus de fidèles.


La langue

Le Coréen appartient à la famille des langues ouralo-altaïque, comme le mongol, le finnois ou le hongrois. L'alphabet coréen, appelé kle Hangeul, est composé de 10 voyelles et 14 consonnes. L'alphabet fut inventé en 1443 par un conseil de lettrés sous la direction du roi Sejong.


Les arts

Durant plus de 5000 ans d'histoire, la Corée a su développer de nombreuses formes artistiques: musique, danse et peinture. Aujourd'hui, bien que l'art occidental progresse, l'art coréen est toujours florissant et perdure dans sa forme la plus pure ou sous une forme modernisée.

  • La musique traditionnelle

    La musique traditionnelle coréenne, gugak, partage son origine avec la Chine et le Japon. Malgré cela, elle se distingue en comportant trois battements de mesure au lieu de deux. Le gugak peut être divisé en deux formes : le jeong-ak était la musique des nobles : lente et solennelle alors que le nong-ak, musique des paysans est à la fois un chant narratif et de la musique chamaniste, rapide et dynamique.

  • La danse traditionnelle

    La danse traditionnelle coréenne, comme la musique coréenne, se distingue en danse de cour et danse folklorique. La danse de cour, influencée par la philosophie confucianiste, reflète la beauté de la modération et de l’émotion contenue. Par contre, la danse folklorique, miroir de la vie quotidienne et des croyances du peuple, est enjouée et romantique, exprimant les émotions du peuple. Les danses populaires les plus connues sont la danse masquée, la danse de chaman et la danse paysanne.

  • La peinture traditionnelle

    La peinture coréenne, très distincte de celle de l’occident, relève la couleur et la ligne unique de l’esthétique orientale. Les plus anciennes peintures furent découvertes dans les tombes royales de l’époque des trois royaumes. Elles témoignent des aspects de la vie quotidienne. Pendant la dynastie Joseon, le confucianisme devint l’idéologie officielle. Les lettrés, qui étaient les auteurs d’une grande partie des œuvres d’art, furent profondément inspirés du style chinois. Au contraire, la peinture folklorique, se produisit d’une manière libre et expressive, avec des couleurs vives.

  • La céramique

    Il y a plus de mille ans que l’art de la céramique fut introduit de la Chine en Corée. La beauté subtile et la couleur unique vert pâle du céladon de la dynastie Goryeo, est reconnue dans le monde entier. L’art de la céramique coréenne fut transmis au japon et a contribué au développement de cet art dans l’archipel.



* prix par personne "à partir de", base double en chambre standard, sous réserve de disponibilité au moment de la réservation


Haut de page « Page précédente