Fiche pays Corée du Nord

Corée du Nord

Intitulé officiel du pays : République populaire démocratique de Corée
Capitale : Pyongyang
Superficie : 120 540 km²
Population : 25 248 140 d'habitants
Peuples et ethnies : Coréens
Langue : Coréen
Religion : Bouddhisme
Institutions politiques : Régime totalitaire
Président : Kim Jong-un
Monnaie : Le Won
Partition de la Corée : 11 février 1945


Histoire

La Corée a accueilli ses premiers habitants humains il y a un demi-million d’années. Le premier royaume vit le jour en 2333 avant J.-C. Au 1er siècle, trois royaumes (Baekje, Goguryeo et Silla) se partageaient la péninsule coréenne et la Mandchourie chinoise.

La période allant de -58 avant J.-C. à 668 après J.-C. est nommée l'époque des trois royaumes en raison des trois royaumes qui régnaient sur ce territoire. Le territoire finit par être contrôlé totalement par Silla qui unifia la péninsule en 676. L'unification marqua l’âge d’or de la culture coréenne. Cette période s’étendit de 676 à 935. L’art bouddhique connut une forte croissance durant cette période.
Au même moment, le royaume de Balhae se développa et étendit sa superficie au-delà de Goguryeo. L’époque marquée par la domination des deux royaumes fut appelée l’époque Nord et Sud, et se termina en 935 pour Silla et en 926 pour Balhae.
La dynastie Goryeo (918-1392), dont le nom Corée est issu, instaura un régime aristocratique dans lequel le bouddhisme s’installa comme la religion étatique.
La dernière dynastie fut celle de Joseon (1392-1910). Elle adopta le confucianisme et lança des réformes économiques et politiques.

Sur le plan culturel, la littérature connue un véritable essor avec notamment l’invention du Hangeul (alphabet coréen).
La dynastie Joseon choisit en 1394 Hanyang (actuelle Séoul) comme capitale. Vous pouvez toujours découvrir les vestiges de cette ancienne dynastie en visitant Séoul. La domination Joseon se termina avec l’occupation du territoire coréen par les Japonais en 1910.
La domination nippone pris fin 35 ans plus tard, suite au largage des bombes sur Hiroshima et Nagasaki, le 15 août 1945. La fin de l’occupation nippone sera suivie de la division de la Corée en deux blocs : un bloc démocratique (Corée du Sud) et un bloc communiste (Corée du Nord).

La République de Corée fut proclamée trois ans plus tard. En 1950, la Corée du Nord lança une offensive surprise sur sa voisine du Sud. Le conflit dura 3 ans jusqu’à la signature d’un armistice en 1953.
La Corée du Sud engagea par la suite un projet de reconstruction qui lui apportera prospérité et stabilité. Cet effort de reconstruction permettra à Séoul d’accueillir en 1988 les Jeux Olympiques. En Septembre 1991, les deux Corées rejoignent les Nations Unies. Une tentative de réconciliation des deux Corées eut lieu en juin 2000 à travers un sommet historique organisé en Corée du Nord, à Pyongyang.
En dépit de ces efforts de réconciliation, les relations restent tout de même tendues entre les deux nations. Il existe d’ailleurs une zone démilitarisée appelée DMZ qui fait office de frontière infranchissable depuis 50 ans entre les deux pays.


Géographie de la Corée du Nord

La Corée du Nord s’étend sur une superficie de 120 538 km2. Ses frontières terrestres sont constituées au Nord par la Chine (frontière de 1 416 km), au Nord-Est par la Russie (frontières de 19 km) et au Sud par la deuxième Corée (238 km de frontières). Les frontières maritimes sont constituées à l’Est par la mer du Japon (ou mer de l’Est) et à l’Ouest par la mer Jaune (mer bordière de la Chine orientale).
Découvrez de magnifiques fleuves comme le Yalou (ou Amnok) et le Tumen.
Pyongyang est la capitale du pays. Les principales villes hormis celle-ci sont Chongjin, Wonsan, Nampo, Kaesong et Hamhung.
Vous aimez les randonnées sur les montagnes ? Offrez-vous alors le plaisir de visiter le mont Paektu (2 750 m) ou l’une des 50 autres montagnes du pays. Vous pourrez avoir une vue panoramique du paysage nord-coréen, constitué de plateaux et de montagnes.


Economie en Corée du Nord

La Corée du Nord est connue pour son économie autarcique, de type « socialiste soviétique ». Cette idéologie en application du principe national de Juche, qui traduit une autosuffisance, a conduit à des échanges strictement limités avec le monde extérieur. Notez cependant que la Corée du Nord a reçu une importante aide de la part de la Chine et de l’Union soviétique, au lendemain de la guerre de Corée (1950- 1953), et une autre aide internationale depuis la pénurie alimentaire des années 1990.
Depuis 2002, le pays a adopté des réformes économiques comparables aux mesures de libéralisation instaurées en Chine en 1990.


Le climat

Faisant partie de la zone tempérée, la Corée du Nord présente quatre saisons distinctes. Les arbres fleurissent lors du printemps qui commence vers fin mars, début avril. Le temps est clément de mars à mai. L’été est humide et chaud avec une végétation luxuriante. Le temps devient pluvieux de fin mai à mi-juillet. La fin du mois de septembre est caractérisée par l’automne et ses vents continentaux secs. C’est la période la plus agréable de l’année, car vous aurez le plaisir de contempler le merveilleux panorama qu’offrent la nature et sa végétation qui rougit. Pourquoi ne pas programmer un voyage exotique durant cette période ? L’hiver coréen est bien entendu froid et sec avec des chutes de neige par moment.


La langue

Tout comme le finnois, le hongrois ou encore le mongol, le Coréen fait partie des langues ouralo-altaïque. L’alphabet coréen, appelé le Hangeul, fut inventé en 1443 sous le règne du roi Seijong. Il est constitué de 10 voyelles et 14 consonnes.


Les arts

Du haut de ses 5 000 ans d’histoire, la Corée peut se vanter d’avoir développé ses propres arts dans le domaine de la musique, de la danse et de la peinture. Malgré la forte progression de l’art occidental, les arts coréens continuent de perdurer sous diverses formes.

  • La musique traditionnelle

    Le gugak tire ses origines du Japon et de la Chine. Elle arrive à se distinguer à travers ses trois battements de mesure. La musique traditionnelle coréenne revêt deux formes distinctes : le jeong-ak, musique des nobles exécutée de façon lente et solennelle, et le nong-ak, musique des paysans exécutée de façon rapide et dynamique avec un mélange de chant narratif et de musique chamaniste.

  • La danse traditionnelle

    A l’image de la musique traditionnelle, la danse traditionnelle coréenne est constituée de danse folklorique et de danse de cour. La danse folklorique est une représentation de la vie quotidienne et des croyances du peuple. Elle est jouée sous fond romantique et lyrique. Il existe des danses populaires comme la danse du masque, la danse de chaman et la danse paysanne. Par contre, la danse de cour se veut plus modérée dans son expression. Elle porte la marque de la philosophie confucianiste.

  • La peinture traditionnelle

    La peinture coréenne met en évidence les caractéristiques de l’esthétique orientale. Les plus anciennes œuvres d'art furent découvertes dans les sépultures royales datant de la domination des trois royaumes. Elles représentent la vie quotidienne de leur temps. Sous la dynastie Joseon, le confucianisme fut adopté comme idéologie nationale. Cette idéologie transparaît d’ailleurs dans les œuvres d’art qui portent la marque du style chinois. Ces représentations artistiques sont en grande partie l’œuvre d’artistes lettrés. La peinture folklorique présente quant à elle des traits différents. Elle est produite de façon libre avec des couleurs vives.

  • La céramique

    L’art de la céramique fut exporté il y a plus de mille ans de la Chine vers la Corée. Sa beauté fine et sa couleur unique, qui est le vert pâle du céladon de la dynastie Goryeo, est une référence à travers le monde. Cet art particulier fut transmis au peuple japonais qui ne manqua pas de le développer.



t

150

créateurs de voyages

r

20347

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

134290

voyageurs nous ont fait confiance

Haut